Quand venir aux urgences

La maternité de Necker vous accompagne dans le respect de votre projet de naissance avec toute la sécurité d’une maternité de niveau III.

Obstétrique-maternité, chirurgie médecine et imagerie foetales

Quand venir aux urgences

Quand venir aux urgences pendant votre grossesse?

La grossesse n’est pas une maladie mais toute manifestation anormale au cours de votre grossesse peut nécessiter une consultation à la maternité.

Pour tout ce qui ne concerne pas directement la grossesse (gastroentérite, angine, otite, entorse…) ou ce qui n’est pas urgent ( hémorroïdes, mycose…), allez voir votre médecin ou votre sage-femme en ville.

Voici les signes les plus fréquents pour venir consulter aux urgences:

  • Perte de liquide : en quantité très variable mais persistante (à distance d’un bain)
  • Perte de sang : rouge comme des règles, ou en fin de grossesse marron avec un ventre dur et ne se relâchant pas.
  • Fièvre supérieure à 38°
  • Chute, traumatisme, ou accident..
  • Un bébé qui ne bouge plus ou beaucoup moins.
  • Avant 8 mois, pour des contractions régulières ou douloureuses pendant au moins 30 minutes, ne cédant pas au repos.
  • Mais aussi en fin de grossesse en cas de mal de tête persistant et/ou des troubles auditifs ou visuels, un gonflement brutal des jambes, des doigts ou du visage, des vomissements des démangeaisons importantes sur tout le corps, des douleurs abdominales.

À partir du 9ème mois, il vous faudra venir à la maternité :

  • Si vous avez des contractions utérines toutes les 5 minutes depuis au moins 1 heure. Ces contractions se manifestent dans «tout le ventre» et «dans le bas du dos». Elles commencent faiblement, augmentent d’intensité, puis diminuent pour se calmer complètement jusqu’à la suivante. Elles sont rythmées et reviennent à des intervalles de plus en plus courts.
  • Si vous perdez les eaux C’est un écoulement, sans aucun symptôme avertisseur, d’une quantité plus ou moins importante de liquide fluide comme de l’eau. Il faut se rendre à la maternité sans tarder.

un examen complet (écho, monitoring) sera réalisé et permettra d’adapter une surveillance..

  • Si vous saignez
  • Si le bébé ne bouge pas ou moins qu’avant.